QVT,  mode de vie professionnel

Tout d’abord la QVT ou bien plus précisément la qualité de vie au travail définie les actions permettant d’améliorer les conditions de travail. Cela vaut pour les salariés ainsi que pour la performance globale de l’entreprise, d’autant plus quand leurs organisations se transforment.

Actions alternatives pour votre bien-être

La qualité de vie au travail, c’est un enjeu personnel pour tous lors de l’activité professionnelle.

Le travail est essentiel et primordial dans notre vie, et a un impact sur notre mode de vie, que ce soit physiquement ou moralement.

La QVT n’est donc, pas seulement, l’amélioration des conditions de travail mais le contenu du travail pour donner à chacun la possibilité d’agir pour améliorer son travail et de faire progresser la qualité de service, l’employabilité et la performance de l’entreprise.

Mettre en place des actions sur la QVT intéresse autant les salariés que les responsables d’entreprise, car il est important d’engager ces actions pour améliorer l’engagement dans le travail et dans l’entreprise.

34% des dirigeants d’entreprise estiment qu’améliorer le bien-être au travail à travers ces actions constitue une bonne pratique au service de la santé des salariés.

4 indicateurs clefs définit cette qualité de vie au travail : 

Tout d’abord,  les relations sociales et de travail, puis le contenu du travail et l’environnement physique, enfin l’organisation du travail.

Ces 4 indicateurs sont les fondamentaux, mais il y a aussi d’autres indicateurs qui sont pris en compte, comme l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, ou bien,  la rémunération, la formation, le développement des compétences…

Mettre en place la QVT pour son bien-être au travail et l’amélioration de son développement personnel

Pour pouvoir mettre en place cette QVT, il est essentiel de définir comment améliorer la qualité de vie au travail et de se poser les bonnes questions.

Ensuite, tester et mettre en œuvre ces axes d’amélioration permettra d’ajuster en action les besoins de l’entreprises et des collaborateurs.

Pour finir, évaluer dans le temps. Pour pouvoir réussir chaque étape il faut impliquer tous les acteurs concernés, que ce soit les salariés, les managers, les représentants du personnel et biensûr la direction…

L’un des piliers de la QVT est aussi le sens au travail. Pour contribuer au bonheur au travail,  valoriser les talents et les réussites semble être une action intéressante.

Mais ne nous meprenons pas, l’objectif de la mise en place d’un processus de QVT, c’est de rendre les collaborateurs et salariés plus performants et productifs, car de bonnes conditions de travail et une bonne santé mentale favorise la créativité à l’échelle individuelle et collective.

Pour vous donner quelques chiffres concernant la QVT :

42% des absences sont dues à une mauvaise QVT,

31% des arrêts ont pour cause les accidents du travail et/ou maladie professionnelle = selon le baromètre de l’absentéisme et de l’engagement 2018 ;

selon un autre sondage 73% des salariés sont satisfait de leur QVT, au fil des années les salariés sont moins fatigués.

Pour un bien-être au travail, il est fondamental d’avoir un processus ancré et responsable QVT.

Voici un lien sur la qualité de vie au travail et les méthodes mises en place :

https://www.anact.fr/themes/qualite-de-vie-au-travail

https://www.anact.fr/articles?page=1

Être heureux dans son travail

Il est primordial de se sentir bien dans le travail que l’on occupe

Les solutions pour l’épanouissement au travail 

Le travail a longtemps été considéré, et  parfois, encore aujourd’hui, comme un simple moyen de gagner de l’argent et de subvenir à nos besoins.

En prenant en considération que le travail a un lien relatif à notre bien-être, c’est comprendre que notre vie professionnelle est un vecteur d’épanouissement et de réalisation de soi.

Le travail étant l’une des composantes essentielles de notre identité, il est essentiel de se sentir bien au travail. 

Le bien-être au travail signifie plus précisément « un état d’esprit dynamique, caractérisé par une harmonie satisfaisante entre les aptitudes, besoins et aspirations du travailleur, d’une part, et les contraintes et possibilités du milieu de travail, d’autre part » selon l’OMS.

Se sentir bien dans son travail;  c’est, par exemple,  se sentir en sécurité, en bonne santé, trouver un intérêt dans son travail, être satisfait de sa rémunération, avoir un bon environnement de travail, et évidemment se sentir intégré et cultiver un sentiment « d’appartenance » avec les collègues de travail.

Share This

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis