Pouvons-nous vivre dans l’abondance financière et vivre une démarche spirituelle et de développement personnel en même temps ?

Il existe un schéma qui se retrouve souvent concernant l’argent:

  • Il y a ceux/ celles qui ont de l’argent et ont peur d’en manquer
  • Il y a celles /ceux qui en ont moins et ont peur de pas en avoir assez
  • Il y en a d’autres qui vivent paisiblement leur relaton à l’argent

Personne ne possède les mêmes croyances au sujet de l’abondance.

Il ne faut pas croire en ce qu’on vous dit mais plutôt croire, à travers votre expérience, en ce qui est bénéfique pour vous, sans porter préjudice à soi, à l’autre et au monde. 

Apprendre à accepter et aimer ce que l’on a pour être heureux. 

Et la prosperité ?

Il faut d’avantage adopter une attitude de prospérité plutôt que de viser l’abondance. 

La prospérité c’est avant tout un état d’être, une façon de penser et de vivre.

« État de ce qui est prospère, heureuse situation ». Prospérité signifie rendre heureux, faire réussir, obtenir le succès.

La richesse est tout aussi matérielle, humaine, spirituelle, émotionnelle, relationnelle et financière…

Changer sa vision de l’argent pour attirer abondance dans la vie

Apprendre à considérer l’argent plutôt comme un moyen d’échange. Apprendre à être conscient de ses paroles, de ses émotions et sentiments, de ses pensées ainsi que de ses actions, c’est entamer une démarche spirituelle (apolitique,areligieuse et personnelle) de connaissance de soi, POUR soi-même, PAR soi-même, EN soi-même. Oui nous pouvons vivre dans l’abondance sous toutes ces formes et mettre en place une démarche spirituelle en même-temps.

Je récolte ce que je sème

Ouvrez-vous à l’abondance dans tout domaine de votre vie, que ce soit l’amour, l’argent, l’amitié, le succès, les biens…Et surtout, apprenez à vous aimer vous-même et à aimer les autres

Voici un jeu intéressant à faire chaque jour. Apprenez à voir l’abondance partout (compliments, sourires, métro à l’heure, rayon de soleil, plat préférés en préparation, appel d’un proche, dessin d’un enfant…), puis noter quelques exemples dans un carnet en fin de journée.

Share This

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis